Actualités I Care Environnement

Agriculture durable : L’ADEME confie à I Care et ses partenaires une mission visant à réconcilier performance environnementale et performance socio-économique

Pendant un an, I Care Environnement, le CEREOPA et plusieurs experts vont mener pour le compte de l’ADEME l’analyse socio-économique du secteur agricole en France à l’horizon 2030.
En sa qualité d’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’ADEME a récemment mené un travail prospectif visant à déterminer les évolutions souhaitables du secteur agricole français d’ici à 2030 afin que celui-ci améliore significativement sa performance environnementale, notamment en matière de consommation d’énergie fossile et d’émissions de gaz à effet de serre.

Parmi les évolutions souhaitables identifiées par l’ADEME, on peut notamment citer la réduction des consommations d’engrais azotés de synthèse, l’augmentation des surfaces consacrées à l’agriculture biologique, le développement de la méthanisation ou encore l’amélioration globale de l’efficacité énergétique des bâtiments d’élevage ; l’ensemble constituant la « vision ADEME à 2030 ».

Initialement pensé afin d’atteindre des objectifs environnementaux, l’ensemble de ces évolutions souhaitables aura aussi des impacts « socio-économiques » significatifs : augmentation de la complexité du travail des agriculteurs, baisse ou augmentation des revenus agricoles, pertes et créations d’emplois…

Dans ce contexte, la mission pilotée par I Care aura pour objectif de :
1. Quantifier les impacts « socio-économiques » de la vision ADEME à 2030 et ce, en comparaison avec le scenario « au fil de l’eau » ;
2. En déduire les freins socio-économiques à l’adoption de la vision ADME à 2030 ;
3. Finalement, définir les conditions du déploiement de la vision ADEME à 2030 (ex. : soutien aux investissements, développement de nouvelles compétences chez les agriculteurs, engagement de l’ensemble des acteurs des filières…) et établir une feuille de route proposant un certain nombre de recommandations en matière de politique publique.

Concrètement, I Care et ses partenaires réaliseront entre autres :
- Une vaste analyse bibliographique des indicateurs socio-économiques applicables au secteur agricole ;
- Le calcul et la modélisation de plusieurs indicateurs socio-économiques pour les années 1990, 2000, 2010 et 2030 ;
- L’analyse puis l’interprétation collective des résultats en mobilisant directement plusieurs acteurs du monde agricole au travers de l’organisation d’un atelier de travail collectif.

I Care participe au comité d’expert UNEP-SETAC ACV et Biodiversité

I Care Environnement a participé les 18 et 19 novembre à Bruxelles au comité d’expert biodiversité animé par l’UNEP-SETAC dans le cadre de la Life Cycle Initiative (http://www.lifecycleinitiative.org/). Les objectifs de ce comité qui a regroupé 25 experts issus des mondes de l’ACV et de la biodiversité étaient les suivants :

1. Définir les liens entre land-use (seul indicateur d’impact utilisé à ce jour dans les méthodes ACV) et biodiversité

2. Identifier les indicateurs les plus pertinents pour caractériser l’intensité du land-use

3. Comparer les données disponibles

I Care Environnement a dans ce cadre présenté sa feuille de route pour améliorer la prise en compte de la biodiversité dans l’ACV (livrable de l’étude menée en collaboration avec Evéa pour SCORE LCA).

I Care sélectionné pour accompagner six villes du Maghreb dans leur stratégie énergie-climat

Dans le cadre du projet CES-MED (Cleaner Energy Saving Mediterranean Cities), un appel d’offres a été lancé pour l’accompagnement de 18 villes sur les zones Maghreb (Maroc, Tunisie, Algérie) et Machreq (Liban, Palestine, Israël) dans leur adhésion à la Convention des Maires. I Care et EnvirOconsult, dans la prolongation de leurs travaux respectifs menés en Tunisie et au Maroc, ont vu leur candidature retenue pour les trois villes tunisiennes (Kairouan, Sfax, Sousse) et marocaine (Agadir, Benslimane, Oujda) ; ainsi, pendant toute l’année 2015, I Care mènera des activités sur cette zone, visant à faire monter en compétences les services techniques et élus de ces municipalités sur les thématiques énergie-climat, ainsi que de structurer une stratégie dédiée à ces enjeux.

Etude I Care sur le Développement Durable et la Finance d’Entreprise

I Care Environnement a réalisé au cours de l’année 2011 une enquête sur les impacts des thématiques de développement durable sur le métier des Directeurs Financiers. Cette étude est issue du postulat que pour rendre opérationnels les enjeux de développement durable au cœur de la stratégie de l’entreprise, il convient que les actions liées au développement durable soient d’une part valorisées et suivies dans le temps, d’autre part articulées avec les plans d’action stratégiques et opérationnels.

Les Directeurs Financiers, par leur contribution au pilotage global des entreprises (responsabilités fonctionnelles et positionnement au sein de l’équipe de direction) sont des acteurs particulièrement pertinents pour participer à une démarche structurée de développement durable.

A travers la présente étude, nous avons souhaité appréhender la maturité des Directeurs Financiers relative à la prise en compte des enjeux de développement durable dans leur entreprise, mais également comprendre comment ces dynamiques impactent leur sphère de responsabilités.

Cette étude a été réalisée en partenariat avec Mines Paristech/ISIGE et Cegos.

Télécharger la synthèse de l’étude

Un nouveau Plan d’Action Régional en faveur de la biodiversité en Pays de la Loire

En 2012 – 2013, les sociétés I Care Environnement et Euréval ont accompagné le Conseil Régional des Pays de la Loire dans l’évaluation et la construction de sa nouvelle politique en matière de préservation de la biodiversité.

Fruit de ce travail, le Plan d’Actions Régional en faveur de la biodiversité pour la période 2014-2016 a été adopté le 26 juin 2014. Construit selon une dynamique de large concertation avec les acteurs du territoire, ce nouveau plan intègre à la fois les contributions recueillies sous formes d’entretiens, d’ateliers et d’enquêtes ainsi que les données de l’évaluation du précédent plan 2010-2012.

Il s’articule autour de 4 enjeux et intègre désormais une notion d’exemplarité de la Région:

  • Connaître et évaluer
  • Préserver et gérer
  • Partager
  • Une Région engagée.

Plus d’information sur la nouvelle politique biodiversité des Pays de la Loire :  http://www.paysdelaloire.fr/politiques-regionales/environnement/espaces-naturels/

Tagged , ,

I Care sélectionné pour intégrer VIVAPOLIS

Le club VIVAPOLIS a pour objectif de promouvoir à l’international le savoir-faire français sur la Ville Durable. Fort de son expertise sur cette thématique et de son ambition internationale, I Care a déposé une candidature à l’intégration du Club, que le Comité de Pilotage VIVAPOLIS vient d’accepter. I Care positionné en AMO DD de grands projets ou en concepteur de dispositifs publics de soutien à la Ville Durable, fera rayonner cette marque dans ses interventions à l’international.

I Care Environnement et ERES Restauration créent un référentiel de restauration durable

I Care Environnement s’est associé avec Eres, société de conseil en restauration et services, pour créer l’Alliance pour la restauration durable et se positionner comme conseil entre un client et un prestataire de restauration collective.

Le blog restauration 21 consacre un article au référentiel « restauration durable » développé pour évaluer la performance de la restauration collective sur 4 axes : les achats responsables, la performance environnementale du restaurant, la responsabilité sociétale et le système de management.

Retrouver l’article sur : www.restauration21.fr

I Care, incubateur de recherche et d’innovation

L’orientation R&D d’I Care a été confirmée en 2013 par l’obtention du statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI) et par un rapport d’expertise du Ministère de la  Recherche validant l’éligibilité des programmes de recherche d’I Care (modélisation des systèmes électriques, méthodologies pour l’aménagement de la ville durable, modélisation technico-économique pour la transition énergétique dans l’habitat…) au Crédit d’Impôt Recherche (CIR). La R&D et l’innovation constituent des sources de connaissance et donc de forte valeur ajoutée pour ses clients, publics comme privés. Par ailleurs, ce statut facilite les partenariats qu’I Care entretient avec différents organismes de recherche.

Proclamation officielle des résultats de l’appel à reconnaissance SNB 2013 : 33 lauréats récompensés

image001Philippe MARTIN, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a reçu le 30 Janvier 2014 les lauréats 2012 et 2013 des sessions d’appel à reconnaissance de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB).

I Care Environnement qui a évalué l’ensemble des dossiers de demandes de reconnaissance SNB de l’année 2013 a eu le privilège d’assister à cet événement.

Lors de son discours, le Ministre a salué l’augmentation du nombre des projets (33 présentés en 2012 et 47 en 2013), la diversité de leurs porteurs (entreprises, associations, collectivités, établissements publics) et la qualité des dossiers reconnus qui traduisent une nette montée en puissance de ce dispositif très innovant d’implication des acteurs. Il a rappelé l’attachement du Gouvernement au sujet de la préservation de la biodiversité, se traduisant par une importante activité dans ce domaine en 2014 (proposition d’une grande loi sur la biodiversité, création d’une agence française de la biodiversité). Le Ministre a également lancé un appel à reconnaissance 2014 qui viendra confirmer et renforcer cette dynamique positive.

Plus d’informations sur la reconnaissance SNB des engagements volontaires : http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Adherez-a-la-SNB-et-s-engager-dans-.html

Communiqué de presse du MEDDE : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2014-01-30_-_Strategie_nationale_pour_la_biodiversite.pdf

L’analyse pédagogique et comparative des démarches d’aménagement durable en Ile de France est publiée

Issue d’une étude copilotée par la DRIEA, le Conseil régional et l’ADEME sur les attentes des acteurs de l’aménagement francilien en matière de développement durable, cette analyse se présente sous la forme d’une valise pédagogique qui analyse synthétiquement les 8 principales démarches d’urbanisme durable (Label Ecoquartier, AEU, HQE, …). Leur comparaison doit guider les acteurs de l’aménagement dans le choix d’une démarche adaptée au contexte et aux enjeux de leurs projets.

Cette étude a été réalisée conjointement avec l’Atelier Villes et Paysages.

 

Page 1 sur 712345Dernière page »